Présent sur les comptoirs depuis 1830, St-Raphaël est un apéritif emblématique qui a traversé les décennies grâce à son goût unique et ses communications iconiques.

France

St-Raphaël

L’apéritif de France St-Raphaël bénéficie d’un univers riche en histoire et en traditions. En 1830, le docteur Juppet travaillait à la mise au point d’un apéritif à base de quinquina. À la suite de longues nuits de veille, sa vue baissa… C’est alors qu’il se souvint de l’épitaphe biblique dans lequel l’Archange Raphaël guérit Tobie de sa cécité. Désirant retrouver la vue pour aboutir ses recherches, il plaça son nouvel élixir sous l’invocation céleste de l’Archange. Il élabora ainsi la recette de St-Raphaël et recouvra la vue.

Sa popularisation est souvent associée aux 30 Glorieuses, une période heureuse et insouciante, entre guinguettes et bals populaires, qui a débuté au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et s’est poursuivie jusqu’au milieu des années 70. À l’époque, les cafés animés servaient de point de rendez-vous où l’on échangeait de petits bonheurs simples autour d’un verre…l’héritage d’une époque insouciante !