Le Château Puech-Haut se niche entre les rivages de la Méditerranée et les premiers contreforts des Cévennes sur la commune de Saint-Drézery. C'est ici qu'a prit forme le rêve un peu fou d'un industriel passionné, Gérard Bru : faire d'un terroir exceptionnel, alors couvert de garrigue et d'oliviers, l'un des vignobles les plus qualitatifs du Languedoc.

Château Puech-Haut

L’histoire du Château Puech-Haut commence dans les années 1990 lorsque Gérard Bru, ancien industriel, rachète une parcelle de terrain à Saint-Drézéry, un village à 15 kilomètres au nord-est de Montpellier.

Les cépages initialement choisis pour les plantations sont Grenache et Syrah. Depuis Gérard Bru a acheté des parcelles voisines avec des vieux Carignans (50 à 60 ans) et planté quelques hectares avec les trois grands cépages blancs du Rhône – Viognier, Marsanne et Roussanne. Aujourd’hui le vignoble s’étend sur 184 ha, dont 92 ha en Saint-drézéry et 19 ha en Pic-saint-loup en passant par Theyron et Lunel qui produisent des cuvées uniques en Languedoc. Tous sont dans l’ère d’appellation Coteaux-du-Languedoc Saint-drézéry, qui est le nom de la commune et le plus petit des terroirs du Languedoc.

Les vins rouges sont véritablement l’identité du Château Puech-Haut et le Bélier, son symbole : mariage de force et de douceur, les deux majestueux animaux aux cornes arrondies ornent le Château Puech-Haut et couronnent les habillages des bouteilles avec une puissance attachante. Les vins de Château Puech-Haut sont puissants et gras, avec beaucoup de caractère.

Élu, meilleur œnologue du monde en 2000, Michel Rolland contribue indéniablement au succès de la propriété viticole, en collaborant plusieurs fois par année avec le domaine. C’est également lui qui dirige les dégustations d’assemblage.

En provençal, un « Puech » désigne une petite colline, un « Puech-haut » étant une colline plus haute que les autres.