Saint James trouve ses origines à St Pierre de la Martinique en 1765, grâce au Révérend Père Edmond LEFEBURE, Supérieur du couvent des Frères de la Charité, et savant alchimiste. Dans le plus grand secret, ce digne religieux façonne un alcool blanc d’une qualité jamais encore atteinte, eau-de-vie de canne appelée alors « Guildive » ou «Tafia ».

Martinique

Saint James

En 1763, malgré un fort protectionnisme français, le Roi Louis XV donne à la Martinique le droit d’exporter son Rhum vers des pays autres que la France. Le seul pays capable d’acheter à l’époque ce rhum était la Nouvelle-Angleterre, c’est-à-dire les Etats-Unis d’aujourd’hui.

Afin de faciliter la vente de la production aux colons de la Nouvelle-Angleterre, il a été décidé, en 1765, que ce rhum se nommerait Saint James : nom à forte consonance anglo-saxonne et nom d’une grande famille prestigieuse du Royaume Britannique.

En 1882, La marque Saint James est déposée ainsi que la fameuse bouteille carrée, la première au monde, conçue pour être entreposée de façon rationnelle dans la cale des vaisseaux, ce qui permettait une diminution de la casse lors des grandes tempêtes.

Glen Moray fait parti du Groupe indépendant français fondé en 1934, LA MARTINIQUAISE, N°2 français figure dans le top 10 mondial des groupes de spiritueux avec un large portefeuille de marques internationales.

« Parce que nos marques sont nées de la richesse des terroirs et du savoir-faire de l¹homme, nous sommes profondément attachés au respect de la tradition.
Nous savons aussi tirer le meilleur parti des techniques d¹aujourd¹hui, pour nous adapter à une demande qui évolue en permanence.
Préserver la qualité et la rendre accessible à tous, c¹est l¹idée maîtresse de notre entreprise. Elle se donne les moyens de la mettre en ¦uvre en toute indépendance. »



Jean-Pierre CAYARD, Président